Accueil » Peace David » David Peace agrippé par la Toile

David Peace agrippé par la Toile

Je m’attaque aujourd’hui, de nouveau, à un monument. Un monument du roman noir, un de ces romanciers qui font avancer la littérature tout simplement… par delà tout carcan. Vous avez lu le titre, vous le savez, je vais évoquer David Peace. En commençant par sa présence sur notre vaste toile francophone et un peu (un tout petit peu) au-delà.

Un tel auteur ne peut être que présent, très présent, en ligne. Un tel auteur devenu culte, lu, lu et relu, disséqué par plus d’un… Mais un tel auteur reste un auteur récent, jeune, même pour notre réseau qui nous paraît parfois avancer plus vite que tout. Qui nous semble parfois défier le temps. Il faudra peut-être attendre encore un peu pour que Peace soit aussi présent qu’on pourrait s’y attendre. Il a une reconnaissance, un article à son nom dans Wikipédia, aussi bien en anglais qu’en français. Mais cette reconnaissance s’arrête là, les articles sont courts, fautes d’avoir pu accéder à des informations fouillées, fautes d’avoir été rédigés par des gens qui avaient le temps. Ils ne l’ont même pas pris pour s’attarder sur son œuvre. Mais je suis sûr que ça viendra, David Peace est un jeune auteur, un auteur récemment apparu, comme je le disais.

Pour en savoir un peu plus, il faut aller du côté de A l’ombre du polar, qui nous en parle plus longuement. Ça date de 2004 mais c’est déjà plus proche du bonhomme, je trouve. Pour nous en rapprocher un peu plus, il faut aller voir du côté des gens qui ont eu la chance, les veinards, d’approcher l’auteur et de lui poser quelques questions. Jean-Marc Laherrère fait partie de ceux-là et il nous le fait partager, sur son blog, et sur Bibliosurf. D’autres entretiens sont disséminés çà et là sur la Toile, façon puzzle, on finit par avoir une vision plus nette du monsieur et de ses intentions, de sa vision de l’écriture. Il y a notamment Libé et 20 minutes. Avec Libé, les questions ne sont pas toujours très pointues, elles permettent de remettre l’auteur dans son contexte.

Enfin, pour en finir avec ce tour de la Toile, deux sites nous offrent une approche de l’écrivain particulièrement intéressante. Sur Mollat.com, Olivier et Karine signent une présentation de l’œuvre claire et rapide. Ils font le tour de ce qu’on peut dire sur l’auteur… Mais l’article incontournable, le plus fouillé et peut-être le mieux écrit est l’œuvre de Stéphanie Benson, sur Europolar. A travers sa lecture de GB 84, elle nous propose une analyse de son style qui vaut le détour. A lire absolument.

Je reviendrai très bientôt sur ma rencontre avec les bouquins du monsieur et sur cette œuvre, justement, qu’il nous offre depuis quelques années déjà.

Publicités

3 réflexions sur “David Peace agrippé par la Toile

  1. Salut camarade Jukal ! Bien que lisant un peu beaucoup, il m’arrive de passer complètement à côté d’un auteur. C’est le cas pour David Peace, je l’avoue sans la moindre honte. L’a-t-on trop vite présenté tel un « incontournable du roman noir » alors qu’il avait encore des choses à prouver ? Est-ce parce qu’on a trop tôt qualifié ses livres de « lecture intelligente », autrement dit adopté par certains milieux élitistes ? Le label « Rivages » suffit-il pour qu’il écrive à chaque fois des chefs d’oeuvres ? Ou, le plus simplement du monde, n’est-il pas assez éloigné de l’idée traditionnelle du roman noir classique ? Ce ne sont pas des accusations négatives, ce sont les questions que je me suis posé (à tort ou à raison). Auxquelles j’ai répondu en ne le lisant pas. J’ai tort ? Peut-être ? Sans doute ? Va savoir ! Amitiés.

    J'aime

  2. Je comprends tout à fait l’analyse que fait Claude par rapport à l’approche qu’il peut avoir d’un auteur Comme David PEACE. C’est vrai que dans notre milieu de lecteur s de polars et de romans noirs , on s’enflamme vite quand on a la conviction d’avoir mis la main sur un auteur hors pair ( et je passe volontairement sur les maisons d’édition qui nous trouvent tous les jours « Le nouveau maître du thriller » ou le « nouveau génie du suspens »). Comme Jukal je pense que David PEACE a peut être été trop vite encensé par la critique, et que face à un tel phénomène on peut légitimement se poser des questions, et celles de Claude me semblent pertinentes. Mais là où je diverge un peu de Claude c’est que je ne pense pas que la non lecture d’un auteur soit la meilleure réponse à apporter, auquel cas, ce qui était un questionnement pertinent devient un a priori dommageable. Par contre, ce dont je suis convaincu, c’est qu’il y a un temps pour la rencontre entre un auteur et son lecteur, que l’envie de lire un auteur c’est quelque chose qui murit lentement, jusqu’à ce que naisse l’envie de tenter la traversée vers l’autre rive et rejoindre ce dernier dans son univers. J’espère que cette envie viendra un jour à Claudecar je serai vraiment heureux de connaître son avis sur cet écrivain. Pour ma part, je rejoins totalement Jerôme dans ce qu’il dit de David PEACE. J’ai lu ses premiers romans, j’avais déjà beaucoup aimé. Avec sa trilogie japonaise je suis, je dois le dire, subjugué (et j’attends le troisième volet).Mais mon inquiétude n’est pas de savoir si c’est véritablement un auteur devenu incontournable (personnellement, et modestement, je pense que oui) mais de savoir si ce dernier n’a pas déjà donné tout ce qu’il avait à offrir à ses lecteurs. Car la maîtrise de son écriture et son sens de la narration sont tels que je ne vois pas comment il pourrait me surprendre à nouveau dans ses prochains romans. David PEACE est un jeune auteur, qui a gagné en maturité de manière fulgurante. Très intéressants échanges en tout cas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s