Accueil » Colize Paul » Paul Colize entoilé

Paul Colize entoilé

J’aborde un auteur, romancier, moins connu que ceux que j’ai jusqu’ici évoqués. Mais, comme les précédents, je l’aborde parce que ses romans me plaisent. Ces romans et sa démarche de romancier. Ce n’est pas un grand du roman noir ou du polar, ou pas reconnu comme tel en tout cas, mais c’est un auteur intéressant. Un honnête artisan quand il existe quelques faiseurs industriels beaucoup moins dignes. Mais j’y reviendrai…

En abordant un auteur moins installé que ceux dont j’ai jusqu’ici parlé, je m’attendais à une certaine discrétion sur la toile… et pourtant, Paul Colize y est bien présent. Si vous voulez en savoir plus sur lui, vous pourrez en apprendre déjà pas mal en ligne. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai d’abord entendu parler de lui.

Que retenir de cette présence sur la Toile ?

Tout d’abord, quelques portraits permettant de se familiariser avec l’auteur et son œuvre. Paul Colize a les honneurs de Wikipédia (eh oui !), comme quoi, l’encyclopédie collaborative permet de connaître quelques tenants d’une littérature populaire peu accessible ailleurs. Vous pouvez également le croiser sur une page de MaBibliothèque, au travers d’un article signé Sheherazade. Il est aussi évoqué sur le site k-libre, outre une courte présentation, l’actualité de l’auteur est également accessible, ce qui n’est pas sans intérêt. Pour continuer avec les portraits, deux autres me paraissent à citer, celui de son éditeur, collectif d’auteurs dynamique et ô combien recommandable, je parle de Krakoën, bien sûr ; et enfin, last but not least, celui de Pol’Art Noir, l’un des plus anciens à ma connaissance mais toujours bon à consulter.

Ces différentes pages en ligne vous permettront également d’aborder son œuvre, de faire connaissance avec ses romans. Pour les approcher un peu plus, ses romans, deux liens en proposent une présentation différente, le premier se trouve sur un forum où des écrivains et leurs lecteurs peuvent se rencontrer, Polar d’eux ; le deuxième est celui de la petite maison d’auto-édition qui a d’abord proposé la prose de Colize, une passion.

Enfin, pour être complètement familier du romancier, deux autres angles finiront d’aiguiser votre curiosité. Le premier est, tout simplement, de lire quelques lignes de l’auteur belge, ceci est possible au travers de deux sites, Polar Noir (à ne pas confondre avec l’autre), qui propose une de ses nouvelles, Tony et moi, et celui de la toute jeune maison d’édition Ecorce proposant, cette fois en téléchargement, un recueil de nouvelles dont l’une est du monsieur qui nous intéresse pour le moment (les autres nouvelles peuvent également être un régal pour les curieux !). Le deuxième angle permettant de cerner plus précisément le romancier dont je parle est de lire deux entretiens qu’il a accordés, l’un à Pol’Art Noir, l’autre à Polar Noir ( !).

Si avec ça, vous ne savez toujours pas qui il est ou ce qu’il écrit (voir sa bibliographie), je vous en reparle dans pas longtemps. Ce sera cette fois mon point de vue perso, avec ce qu’il peut valoir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s