Accueil » Colize Paul » Paul Colize dans ma bibliothèque

Paul Colize dans ma bibliothèque

Il a bien fallu qu’il arrive chez moi pour que je vous en parle.

Il est arrivé sans se presser, sans cheval et sans chapeau… mais pas loin.

C’était il y a quelques temps. Je commençais à me pencher sérieusement sur le roman noir, sur le polar. J’en avais fini avec Fantômette, le club des cinq ou le clan des sept, voire Agatha Christie, depuis longtemps, j’étais passé à autre chose. J’avais lu ce qui m’était imposé à l’école, au collège puis au lycée, tout en essayant d’explorer certains auteurs découverts à l’occasion ou conseillés par un camarade, un libraire ou autre.

J’avais lu ceux qui me semblaient raconter des histoires valant le détour et ayant eu les honneurs d’une adaptation télévisée voire cinématographique. Ayant quitté le monde des lectures prescrites, j’avais adopté la lecture de magazines, plus particulièrement des pages littéraires, pour trouver de nouveaux romans, de nouveaux univers à explorer. Je passais d’un genre à un autre sans réelle exclusivité. Mais l’étau se resserrait. Les intrigues que je prisais commençaient à avoir quelques points communs même si je continuais, continue et continuerai à butiner ici et là.

Une certaine noirceur, une certaine connexion avec la réalité, une envie de se coltiner avec le monde tel qu’il existe sans naviguer dans un univers éthéré, loin de la société. Une noirceur nous présentant notre monde, nos semblables tels qu’ils sont réellement et pas tel qu’on voudrait qu’ils soient… Cette noirceur me paraît plus proche de ce que nous côtoyons tous les jours. Même si, bien sûr, je continue à chercher dans les livres de l’évasion… mais une évasion plus ancrée dans ce que je connais ou ce que je crois percevoir.

Au long de mes pérégrinations littéraires et de mes recherches d’avis pouvant m’aiguiller vers de nouveaux auteurs, un média a petit à petit prit de l’importance. Un média reposant sur des outils en plein développement et qui s’interconnectaient de manière de plus en plus efficace. Un média qui me donnait accès à plein de monde, à une multitude de sensibilités.

Je m’y suis mis, j’ai accepté de m’y fier en gardant toujours à l’esprit que c’était un nouveau moyen pour m’aider à me forger des opinions ou à garnir ma bibliothèque.

M’étant penché sur différents sites plus ou moins spécialisés, plus ou moins orientés, je me fixais sur quelques uns d’entre eux qui avaient tous pour point commun une certaine littérature. De manière assez surprenante. Une même littérature et une même ouverture tellement les cases dans lesquelles on range telle ou tel peuvent être souvent plus proches de cages.

Je m’y suis fixé en tant que simple visiteur puis j’ai franchi un nouveau cap, je profitais des avis des autres, pourquoi ne pas commencé à donner le mien à ceux qui voudraient bien l’entendre. Mon choix s’est porté sur un forum où j’ai croisé des tas de personnes intéressantes, des lecteurs mais aussi des traducteurs, des blogueurs ou futurs blogueurs, ou encore de futurs créateurs d’association œuvrant dans le domaine plus particulier qui nous est cher. Parmi ces lecteurs, certains se sont trouvés être également des auteurs… Et parmi eux, vous l’aurez compris, il y avait le grand Colize, le beau Colize, sans cheval et sans chapeau, mais avec un pseudo qui aurait pu laisser penser…

Sur ce forum des concours de nouvelles étaient proposés et c’est à cette occasion que j’ai lu la prose de Paul Colize pour la première fois. Il m’aura fallu plus de temps pour lire un roman du monsieur, mais, depuis que j’ai commencé, c’est à chaque fois un plaisir de me plonger dans ce qu’il nous propose

J’y reviens incessamment sous peu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s