Accueil » Johnson Craig » Craig Johnson sur la Toile

Craig Johnson sur la Toile

On ne peut pas dire que le Wyoming soit la porte d’à côté… et pourtant, des écrivains comme Craig Johnson nous en rapprochent sérieusement. Et la Toile ne nous tient jamais vraiment éloignés de ces auteurs venus d’ailleurs. Craig Johnson n’échappe pas à la règle. Il en échappe d’autant moins que c’est un romancier qui aime venir dans notre coin de la planète. Et qu’il est édité par une maison d’édition qui semble au petit soin avec ses auteurs, non pas que les autres ne le soient pas mais celle-ci semble plaire à ceux qui ont eu l’heur d’être choisis.

Craig Johnson est venu dans notre bon pays plusieurs fois, et notamment à l’occasion d’une résidence, dans le bordelais. Stéphanie Benson l’a rencontré à cette occasion et l’entretien qui en a résulté est à lire sur écla, le portail aquitain des professionnels de l’écrit, de l’image et de la musique. Quand deux écrivains se rencontrent…

Johnson a également été l’invité de Quai du polar et, à ce titre, fait l’objet d’une courte fiche descriptive sur leur site.

Lors de ses périples, le romancier est également passé par Calvisson et sa célèbre librairie, Le soleil vert, sa journée nous est décrite en image sur le site de la librairie.

En 2010, Craig Johnson a obtenu le Prix du roman noir et a, à l’occasion, rencontré Grégoire Leménager. L’entretien, traduit par son éditeur himself, est en ligne sur Bibliobs et nous donne l’occasion d’en savoir toujours plus sur cet auteur.

Si votre curiosité n’est pas rassasiée, vous pouvez aller voir du côté des éditions Gallmeister où il fait l’objet d’une courte présentation sur la page consacrée aux auteurs de la maison. Vous pourrez également trouver la présentation de ses bouquins. Un site officiel existe également, si vous souhaitez des nouvelles des dernières publications en version originale, de la série télévisée tirée des aventures de Walt Longmire ou vous acheter une casquette ou une tasse du comté d’Absaroka…

Pour en finir avec ce tour d’horizon en ligne, il ne faut pas rater deux autres étapes de l’écrivain de ce côté-ci de l’Atlantique.

Il est passé par Nantes, et les fondus de l’association du même nom (ou presque) n’ont pas manqué l’occasion de le rencontrer, deux entretiens en sont sortis, l’un sur leur site, l’autre sur celui du DJ Duclock.

Il est également passé par Toulouse où il a eu les honneurs d’une rencontre avec Jean-Marc Laherrère (ou est-ce le contraire ?), comme d’autres avant lui, Ellroy par exemple, que la bibliothèque de la ville rose propose de revoir.

Pour en finir, pour l’instant, et si vous voulez vous familiariser avec la prose du monsieur, sachez que son éditeur a offert la traduction de deux nouvelles dont Craig Johnson a fait cadeau à ses lecteurs états-uniens. Actualitté nous propose le lien vers la première d’entre elles, Un vieux truc indien, et Livres connections vers la deuxième, L’incendiaire.

Publicités

3 réflexions sur “Craig Johnson sur la Toile

  1. Merci pour ces liens! Après avoir découvert les éditions Gallmeister que je ne connaissais pas (le monde aujourd’hui va trop vite, un vrai tourbillon) je suis allé télécharger les nouvelles et… je crois que Johnson a gagné un nouveau lecteur; prochaine étape, les romans!

    J'aime

  2. Pingback: Craig Johnson et moi | Moeurs Noires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s