Accueil » Manchette Jean-Patrick » Jean-Patrick Manchette dans mes rayonnages

Jean-Patrick Manchette dans mes rayonnages

Il y a bien longtemps que Manchette est sur mes étagères. Bien longtemps qu’il a atterri dans mes mains. Bien avant qu’on en cause sur le net.

Bien longtemps… et il faut un effort de mémoire pour me souvenir de la manière dont il est arrivé jusque là. Il me semble, sans en être sûr, qu’il fait parti de ceux qui sont arrivés chez moi par le cinéma. Manchette se rêvait écrivain pour le cinéma… il est devenu un écrivain adapté par le cinéma. Je sortais des lectures prescrites par l’éducation nationale, il me fallait, comme beaucoup d’élèves lecteurs me trouver de nouvelles sources de conseils littéraires. Truffaut avait déjà pas mal déblayé le terrain, je n’étais pas réfractaire à ce genre dans lequel sévissait monsieur Manchette pour avoir découvert auparavant les goûts littéraires de l’auteur de cinéma, une référence pour moi, humble curieux.

Il devait donc s’agir d’une adaptation d’un roman de Manchette. Pour être franc, je n’en ai pas vu depuis bien longtemps de ces adaptations. Je ne les ai pas toutes vues non plus. En fouillant et farfouillant dans les recoins de ma mémoire, il n’y en a qu’une qui me revient. Celle de Jacques Bral. Avec Jean-François Balmer. L’adaptation de Morgue pleine devenu pour le grand écran Polar. Le héro le plus récurent du romancier (toujours dans mes souvenirs, je suis en cours de relecture), Eugène Tarpon, y est particulièrement bien campé. Je me souviens surtout de l’atmosphère. Un film qui mériterait que je le revois, ne serait-ce que pour vérifier les qualités qui ont permis de me le remémorer tant d’années plus tard.

J’ai découvert par la suite que Manchette aurait pu déjà m’intéresser, m’attirer, dans la foulée des films d’Alain Delon dans lesquels il était impliqué comme, par exemple, Trois hommes à abattre ou Pour la peau d’un flic mettant en scène, pour ce dernier, le même Eugène Tarpon que dans le film de Bral… mais j’avoue qu’ils ne m’ont pas suffisamment plu pour me pousser à chercher qui pouvait avoir imaginé de telles histoires…

Manchette a été l’un des premiers auteurs de roman noir que j’aie lu. Sa relecture récente a confirmé son talent à mes yeux. J’en recause incessamment sous peu.

Publicités

2 réflexions sur “Jean-Patrick Manchette dans mes rayonnages

  1. Pingback: Jean-Patrick Manchette en ligne | Moeurs Noires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s