Accueil » Higashino Keigo » Keigo Higashino, le professeur Yukawa retrouve Ishigami

Keigo Higashino, le professeur Yukawa retrouve Ishigami

En 2005, six ans après La Lumière de la nuit, paraît au Japon Yogisha X no Kenshin. Il est traduit en 2011 par Sophie Rèfle sous le titre Le Dévouement du suspect X. Il s’agit de la troisième apparition du professeur Yukawa, la première traduite en français.

Ishigami parcourt son chemin habituel pour se rendre dans le lycée où il enseigne les mathématiques. Il ne prend pas le plus court, empruntant les berges aménagées de la Sumida, occupées par un campement de SDF, puis achetant le menu du jour chez le traiteur Bententei, dont la vendeuse n’est autre que sa voisine, Yasuko Hanaoka. C’est son plaisir du matin de la voir même si elle le traite comme tous les autres clients.
Yasuko, après le coup de feu des ventes matinales, aident ses patrons à la préparation du reste de la journée. Sa patronne gérait l’un des bars où elle a travaillé autrefois comme entraîneuse. Désormais, Yasuko mène une vie calme, aux horaires diurnes, s’occupant de sa fille de quinze ans, Misato. Tout pourrait être idéal si, une nouvelle fois, elle ne voyait débarquer Togashi, son ex-mari, qui, depuis leur divorce, se manifeste de loin en loin pour lui emprunter de l’argent, lui qui n’a plus de travail et n’en trouve plus. Elle l’a quitté à cause de sa violence et de cette dégringolade dans laquelle elle n’a pas voulu se trouver entraînée. Après une entrevue dans un café, qu’elle abrège, il la relance chez elle, interpelant Misato au passage. L’adolescente ne le supporte plus et alors qu’il tarde à partir après avoir obtenu l’argent qu’il était venu chercher, elle le frappe avec un vase en cuivre pour l’empêcher de menacer encore Yasuko. Alors qu’il se relève et laisse sa violence s’exprimer, Yasuko l’étrangle avec le cordon électrique de la table chauffante.
Ishigami a tout entendu. Il vient frapper une première fois à la porte de ses voisines qui s’excusent pour le bruit et le dérangement qu’il a causé. Ne croyant pas à leur mensonge pour expliquer ce qui s’est passé, il revient et leur propose son aide. Il faut se débarrasser du corps après l’avoir rendu impossible à identifier.
Alors qu’il affronte Yukawa aux échecs, l’inspecteur Kusanagi est appelé par un collègue. Enervé par le constat porté par le physicien sur son absence de logique dans le jeu, il se rend sur les bords de la Kyu-Edogawa où un cadavre a été retrouvé. La tête écrasée à coups de marteau, les doigts brûlés rendent tout identification impossible. Un vélo retrouvé non loin de là portant plusieurs empreintes et des vêtements partiellement brûlés permettent toutefois d’identifier la victime, il s’agit d’un certain Shinji Togashi. L’enquête amène la police à s’intéresser à son ex-femme, Yasuko Hanaoka. En interrogeant son voisin, Kusanagi découvre qu’il est un ancien étudiant de l’université Teito, celle où enseigne et a étudié son ami, Yukawa, qui l’aide parfois dans ses enquêtes. Quand il apprend que Kusanagi a croisé Ishigami, Yukawa reprend contact avec ce dernier.
Pendant ce temps, l’enquête s’avère difficile, peu de suspects, la seule qui pourrait faire l’affaire, l’ex-femme, dispose d’un alibi difficile à remettre en cause.

Keigo Higashino nous offre un mystère à la Columbo, une enquête inversée. Nous connaissons les coupables et nous demandons comment la police va découvrir la vérité. Mais bien vite, l’intérêt du roman réside dans les personnages, leur vie, leurs doutes et leur intelligence. Sur l’enquête et ce qui la rend difficile.
Le professeur Yukawa, physicien, comprend l’implication d’Ishigami, ancien étudiant brillant en mathématiques ayant abandonné ses études pour ne plus dépendre de ses parents. Ishigami a renoncé à une carrière brillante de chercheur et s’est isolé, vivant seul entre son appartement et le lycée privé où il travaille, continuant ses recherches par lui-même, seul encore. Il est celui qui mène le jeu, qui conseille la mère et la fille.
De l’autre côté, nous observons l’inspecteur Kusanagi se démener mais s’enferrant dans une recherche qui tourne en rond. Il s’entête sans parvenir à comprendre d’où vient le problème. Yukawa, quant à lui, ne se contente plus de conseiller son ami policier, il se rend sur les lieux, rencontre Ishigami et Yasuko Hanaoka. Son implication dans l’enquête contrarie dans un premier temps le policier puis il l’accepte comme une investigation parallèle.

C’est un roman d’Higashino construit un peu comme celui qui le précède en français, la résolution de l’énigme passe par une découverte approfondie des personnages. C’est finalement autant l’énigme qui intéresse que les conséquences du meurtre sur les différents protagonistes.
Il y a une grande précision chez le romancier, une grande acuité, un grand intérêt pour l’ensemble de l’univers qu’il crée et la mécanique qu’il met en place, sans que celle-ci ne devienne trop pesante ou tombe dans la démonstration. Avec des personnages très réussis, au premier plan desquels, je placerai Ishigami pour ce roman-ci.

Le professeur Yukawa, héro récurrent dans l’œuvre de Keigo Higashino, réapparaît trois ans plus tard dans un quatrième opus, Un Café maison, mais avant cela, un autre personnage récurrent de l’auteur nous arrive, l’inspecteur Kaga, dans Les Doigts rouges.

7 réflexions sur “Keigo Higashino, le professeur Yukawa retrouve Ishigami

  1. Pingback: Keigo Higashino, le meurtre de Kirihara et les vingt ans qui suivent | Moeurs Noires

  2. Pingback: Keigo Higashino, Matsumiya et Kaga mènent l’enquête autour de la famille Maehara | Moeurs Noires

  3. Pingback: Keigo Higashino, le professeur Yukawa aide de nouveau Kusanagi pour le meurtre de Mashiba | Moeurs Noires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s