Accueil » Bibliographie » Auteurs de A à C

Auteurs de A à C

Amila, Jean :

Y’a pas de bon Dieu !. Paris, Gallimard, 1950 (sous le pseudonyme John Amila)
Motus !. Paris, Gallimard, 1953 (sous le pseudonyme John Amila)
La bonne tisane. Paris, Gallimard, 1955 (sous le pseudonyme John Amila)
Sans attendre Godot. Paris, Gallimard, 1956 (sous le pseudonyme John Amila)
Les loups dans la bergerie. Paris, Gallimard, 1959
Le drakkar. Paris, Gallimard, 1959
Jusqu’à plus soif. Paris, Gallimard, 1962
Langes radieux. Paris, Gallimard, 1963
Pitié pour les rats. Paris, Gallimard, 1964
La lune d’Omaha. Paris, Gallimard, 1964
Noces de soufre. Paris, Gallimard, 1964
Les fous de Hong-Kong. Paris, Gallimard, 1969
Le grillon enragé. Paris, Gallimard, 1970
La nef des dingues. Paris, Gallimard, 1972
Contest-flic. Paris, Gallimard, 1972
Terminus Iéna. Paris, Gallimard, 1974
A qui ai-je l’honneur ?…. Paris, Gallimard, 1974
Le pigeon des faubourgs. Paris, Gallimard, 1981
Le boucher des Hurlus. Paris, Gallimard, 1982
Le chien de Montargis. Paris, Gallimard, 1983
Au balcon d’Hiroshima. Paris, Gallimard, 1985

Bartelt, Franz :

Les fiancés du Paradis. Paris, Gallimard, 1995
La chasse au grand singe. Paris, Gallimard, 1996
Le costume. Paris, Gallimard, 1998
Simple. Paris, Mercure de France, 1999
Massacre en Ardennes. Bruxelles, Quorum, 1999
Les bottes rouges. Paris, Gallimard, 2000
Le Grand Bercail. Paris, Gallimard, 2002
Charges comprises. Paris, Gallimard, 2003
Le jardin du bossu. Paris, Gallimard, 2004
Terrine Rimbaud. Blandain-Tournai, L’Estuaire, 2004
Liaison à la sauce. Spa, Galopin, 2005
La beauté maximale. Spa, Galopin, 2005
Teddy. Frontignan, 6 pieds sous terre, 2005
Chaos de famille. Paris, Gallimard, 2006
La belle maison. Paris, Le Dilettante, 2008
Les nœuds. Paris, Le Dilettante, 2008
Nadada. La Branche, 2008
Je ne sais pas parler. Bordeaux, Finitude, 2010
Parures. Serres-Morlaàs, L’atelier in8, 2010
La fée Benninkova. Paris, Le Dilettante, 2011
Le testament américain. Paris, Gallimard, 2012
Facultatif bar. D’un noir si bleu, 2012
La bonne a tout fait. Baleine, 2013
Le fémur de Rimbaud. Paris, Gallimard, 2013
Depuis qu’elle est morte elle va beaucoup mieux. Paris, éditions du Sonneur, 2015
Hôtel du Grand Cerf. Paris, Le Seuil, 2017
Ah, les braves gens ! Paris, Le Seuil, 2019
Un flic bien trop honnête. Paris, Seuil, 2021

Behm, Marc :

La Reine de la nuit. Paris, Sombres Crapules, 1989
(traduit par Nathalie Godard de : The Queen of the Night. New York, Avon, 1978)
Mortelle randonnée. Paris, Gallimard, 1981
(traduit par Rosine Fitzgerald de : The Eye of the Beholder. New York, Dial Press, 1980)
La Vierge de glace. Paris, Gallimard, 1982
(traduit par Rosine Fitzgerald de : The Ice Maiden. Londres, Zomba Books, 1983)
Trouille. Paris, Sombres Crapules, 1990
(traduit par Nathalie Godard de : Afraid to Death. Harpenden, No Exit, 2000)
A côté de la plaque. Paris, Rivages, 1992
(traduit par Nathalie Godard de : Off the Wall)
Et ne cherche pas à savoir. Paris, Rivages, 1993
(traduit par Gérard de Chergé de : Seek to Know no More)
Crabe. Paris, Payot & Rivages, 1994
(traduit par Gérard de Chergé de : Crabs)
Tout un roman !. Paris, Payot & Rivages, 1997
(traduit par Gérard de Chergé de : Dime Novel)

Blacksad :

– Diaz Canales, Juan et Guarnido, Juanjo, Quelque part entre les ombres. Paris, Dargaud, 2000
– Diaz Canales, Juan et Guarnido, Juanjo, Arctic-Nation. Paris, Dargaud, 2003
– Diaz Canales, Juan et Guarnido, Juanjo, Âme Rouge. Paris, Dargaud, 2005 (traduction d’Anne-Marie Ruiz)
– Diaz Canales, Juan et Guarnido, Juanjo, L’Enfer, le silence. Paris, Dargaud, 2010 (traduction d’Anne-Marie Ruiz)
– Diaz Canales, Juan et Guarnido, Juanjo, Amarillo. Paris, Dargaud, 2013 (traduction d’Anne-Marie Ruiz)

Cage, David :

The Nomad Soul. Paris, Quantic Dream, 1999
Farenheit. Paris, Quantic Dream, 2005
Heavy Rain. Paris, Quantic Dream, 2010
Beyond : two souls. Paris, Quantic Dream, 2013

Cain, Paul :

A tombeau ouvert. Paris, Gallimard 1949
(traduit par Jacques-Laurent Bost et Marcel Duhamel de : Fast One. Garden City, Doubleday, Doran & Co., 1933)
Sept tueurs. Paris, Gallimard, 1955
(traduit par Henri Robillot de : Seven Slayers. Hollywood, Saint Enterprises, 1946)

Choderlos de Laclos, Pierre :

Les liaisons dangereuses. Durand Neveu, 1782

Chevalier, Séverine :

Recluses. La Croisille-sur-Briance, Ecorce, 2011
Clouer l’Ouest. La Croisille-sur-Briance, Ecorce, 2014
Les Mauvaises. Paris, La Manufacture des Livres, 2018

Cockey, Tim :

Le croque-mort a la vie dure. Paris, Alvik, 2004
(traduit par Claire Breton de : The hearse you came in on. Hyperion, 2000)
Le croque-mort préfère la bière. Paris, Alvik, 2004
(traduit par Claire Breton de : Hearse of a different color. Hyperion, 2001)
Le croque-mort à tombeau ouvert. Paris, Alvik, 2005
(traduit par Claire Breton de : The hearse case scenario. Hyperion, 2002)
Le croque-mort est bon vivant. Paris, Alvik, 2005
(traduit par Claire Breton de : Murder in the hearse degree. Hyperion, 2003)
Le croque-mort enfonce le clou. Paris, Alvik, 2006
(traduit par Claire Breton de : Backstabber. Hyperion, 2004)

Colize, Paul :

Les sanglots longs. Seff, 2001
Le seizième passager. Seff, 2002
Clairs obscurs. Seff, 2003
Quatre valets et une dame. Seff, 2005
Sun Tower. Bruxelles, MMS, 2007
La troisième vague. Bihorel, Krakoën, 2009
Le baiser de l’ombre. Bihorel, Krakoën, 2010
Le valet de cœur. Bihorel, Krakoën, 2011
Back up. Paris, La Manufacture de Livres, 2012
Un long moment de silence. Paris, La Manufacture de Livres, 2013
L’avocat, le nain et la princesse masquée. Paris, La Manufacture de Livres, 2014
Concerto pour 4 mains. Paris, Fleuve Noir, 2015

Cook, Robin :

Crème anglaise. Paris, Gallimard, 1966
(traduit par F.M. Watkins et Marcel Duhamel de : The crust on its uppers. 1962)
Bombe surprise. Paris, Joëlle Losfeld, 1993
(traduit par Jean Esch de : Bombe surprise. 1963)
Vices privés, vertus publiques. Paris, Terrain Vague, 1990
(traduit par Jean-Paul Gratias de : Public parts and private places. 1967)
Quelque chose de pourri au royaume d’Angleterre. Paris, Payot et Rivages, 2003
(traduit par Jean-Paul Gratias de : A state of Denmark. 1970)
La rue obscène. Paris, Rivages, 1992
(traduit par Jean-Paul Gratias de : The tenants of Dirt Street. 1971)
Le soleil qui s’éteint. Paris, Gallimard, 1983
(traduit par R. Fitzgerald de : Sick Transit)
Il est mort les yeux ouverts. Paris, Gallimard, 1983
(traduit par Jean-Bernard Piat de : He died with the eyes open. 1984)
Les mois d’avril sont meurtriers. Paris, Gallimard, 1984
(traduit par Jean-Bernard Piat de : The devil’s home on leave. 1985)
Comment vivent les morts. Paris, Gallimard, 1986
(traduit par Jean-Bernard Piat de : How the dead live. 1986)
Cauchemar dans la rue. Paris, Rivages, 1988
(traduit par Jean-Paul Gratias de : Nightmare in the street. 2006)
J’étais Dora Suarez : un roman en deuil. Paris, Rivages, 1990
(traduit par Jean-Paul Gratias de : I was Dora Suarez. 1990)
Le mort à vif. Paris, Payot et Rivages, 1993
(traduit par Jean-Paul Gratias de : Dead Man Upright. 1993)
Quand se lève le brouillard rouge. Paris, Payot et Rivages, 1994
(traduit par Jean-Paul Gratias de : Not till the red fog rises. 1994)

Crews, Harry :

Le chanteur de Gospel. Paris, Gallimard, 1995
(traduit par Nicolas Richard de : The Gospel singer. New York, William Morrow, 1968)
Nu dans le jardin d’Eden. Paris, Sonatine, 2013
(traduit par Patrick Raynal de : Naked in Garden Hills. New York, William Morrow, 1969)
Les portes de l’Enfer. Paris, Sonatine, 2015
(traduit par Patrick Raynal de : This thing don’t lead to Heaven. New York, William Morrow, 1970)
Car. Paris, Albin Michel, 1974
(traduit par Maurice Rambaud de : Car. New York, William Morrow, 1972)
Le faucon va mourir. Paris, Gallimard, 2000
(traduit par Francis Kerline de : The hawk is dying. New York, Knopf, 1973)
La malédiction du gitan. Paris, Gallimard, 1993
(traduit par Philippe Garnier de : The Gypsy’s curse. New York, Alfred A. Knopf, 1974)
La foire aux serpents. Paris, Gallimard, 1994
(traduit par Nicolas Richard de : A Feast of Snakes. Atheneum, 1976)
Des mules et des hommes : Une enfance un lieu. Paris, Gallimard, 1997
(traduit par Philippe Garnier de : A childhood : The biography of a place. New York, Harper & Row, 1978)
Le roi du K.O. Paris, Gallimard, 1999
(traduit par Nicolas Richard de : The knockout artist. New York, Harper & Row, 1988)
Body. Paris, Gallimard, 1994
(traduit par Philippe Rouard de : Body. New Yok, Poseidon, 1990)
Des savons pour la vie. Paris, Gallimard, 2004
(traduit par Nicolas Richard et révisé par Béatrice Durupt de : The mulching of America. New York, Simon & Schuster, 1995)

11 réflexions sur “Auteurs de A à C

  1. Pingback: Jean Amila, derniers romans, chiens et champignons | Moeurs Noires

  2. Pingback: Amila sur fond de Toile | Moeurs Noires

  3. Pingback: Paul Colize entoilé | Moeurs Noires

  4. Pingback: Amila bouscule encore | Moeurs Noires

  5. Pingback: Paul Colize et Hugues Tonnon, de Bruxelles à Paris via l’Afrique du Sud, le Maroc et l’Algérie | Moeurs Noires

  6. Pingback: Harry Crews sur mes étagères | Moeurs Noires

  7. Pingback: Harry Crews, George Gattling et l’affaitage | Moeurs Noires

  8. Pingback: Harry Crews, Shereel Dupont et les Turnipseed au Blue Flamingo | Moeurs Noires

  9. Pingback: Harry Crews, Hickum Looney, Ida Mae et Le Chef | Moeurs Noires

  10. Pingback: Franz Bartelt, Nicolas Tèque et Vertigo Kulbertus à Reugny | Moeurs Noires

  11. Pingback: Marc Behm, Fecunditatis à la lutte pour l’Incal Vert et sa survie | Moeurs Noires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s